Fantastique-Jeux de Rôle-manga...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Santé du Forum
Dim 27 Mar - 17:20 par La Bête

» La bête
Sam 26 Mar - 20:56 par La Bête

» Présentation d'Emy
Mar 13 Aoû - 16:06 par Batmaniaque

» Syndrome de Renfield
Dim 11 Aoû - 22:14 par Azael

» Les Elfes
Lun 20 Sep - 15:25 par fanhp

» joana
Jeu 16 Sep - 7:54 par joana

» [Conte pour enfant] "le Roi du Lac"
Jeu 9 Sep - 13:34 par joana

» site référence animaux fantastiques
Jeu 9 Sep - 12:22 par joana

» Les derniers films que vous avez vu.
Jeu 2 Sep - 18:04 par ptipou

» La vidéo du jour...
Jeu 2 Sep - 16:11 par ptipou

Sondage
Que pensez vous de la nouvelle présentation du forum ?
C'est pas mal, peut mieux faire.
47%
 47% [ 8 ]
J'aime bien le nouveau look.
41%
 41% [ 7 ]
C'est très bien.
12%
 12% [ 2 ]
C'est trop foireux, retire ça de suite.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 17
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Batmaniaque (2888)
 
Lhinaë (1778)
 
Aïko (1710)
 
Lilly (1160)
 
La Bête (1107)
 
M. (736)
 
mitsie (674)
 
Baal (556)
 
Nïhïlus (516)
 
Shining Angel (502)
 
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Triangle des Bermudes : approche maritime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baal
Le meilleur parmi les moins bons
avatar

Nombre de messages : 556
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Triangle des Bermudes : approche maritime   Ven 14 Nov - 0:19

Ué, c'est un peu Mystique mais c'est surtout avéré.
Une partie du voile va se lever sur la compréhension de la peur des marins quant-à la traversée de l'Atlantique par cette voie dangereuse.


Si on oublie l'aviation et les perturbations magnétiques du triangle maudit, on peut retomber sur la navigation.
L'ouest de l'Atlantique Nord possède une zone appelée Mer des Sargasses, et qui tire son nom d'une algue brune assez grande et flottant très bien.



Pourquoi une mer au milieu de l'Océan et quelles sont ses caractéristiques ?
Vous en avez peut-être entendu parler, les océans de la planète sont connectés et échangent des masses d'eau les uns avec les autres, en surface et en profondeur. Une circulation est le vecteur de ses masses d'eau, c'est la circulation thermohaline (si vous voulez des détails sur son moteur et son influence sur le climat je peux vous faire un résumé rapide) dont vous connaissez tous une branche : le Gulf Stream.
Cette circulation, caractérisée par plusieurs courants, n'est pas linéaire et soumise à la force de Coriolis (rotation de la Terre et déviation des masses atmosphérique et marines) forme une gyre/boucle en Atlantique Nord (pas que d'ailleurs).



Comme vous pouvez le voir, cette gyre délimite la mer des Sargasses (avec la Floride et les Bermudes au "nord" Ouest), une des seules (la seule ?) mer sans rivage.
Ainsi, aussi bien d'un point de vue atmosphérique que océanique, cette mer est isolée et c'est le calme plat, pas de courants, pas de vents.
De plus, ces algues "Sargasse" se développent énormément dans ces eaux pourtant non favorable à la prolifération/diversité de nombreuses espèces.

Ainsi, lors de la glorieuse époque des expéditions en bateau à voile, des tempêtes ou vents violents pouvaient entrainer les navires dans cette mer, ils se retrouvaient alors sur une eau "couverte" d'algues et ralentissant les bateaux, à ceci s'ajoutant le fait que le calme plat y régnant empêchait toute manœuvre d'en sortir sans ramer (ramer en s'empêtrant dans les algues)... un bien beau calvaire.


Anecdotes : tirées du site http://www.dinosoria.com/mer-sargasses.html

- Lorsque Christophe Colomb découvre les algues à la surface de l’eau, il pense que la terre n’est plus loin. Heureusement pour lui et ses hommes, cette erreur n’a heureusement pas eu de conséquences tragiques... il naviguèrent 3 semaines dans ces eaux.

- L’histoire de l’Herat est un bon exemple de l’enfer vécu par les marins. Ce trois-mâts italien est parti de Gulport, dans le Mississippi, le 19 juillet 1912, pour Buenos Aires. Le voilier est victime d’une tempête qui l’entraîne dans la zone des
Sargasses. Après la tempête, c’est le calme plat. Le navire est entouré d’algues ; la mer est recouverte de débris, troncs d’arbres et débris de bateaux.
Il reste ainsi immobile pendant deux mois. Puis, le vent se remet à souffler mais rapidement, il tourne et ramène le voilier à son point de départ.
L’attente dure à nouveau 4 mois. Alors que les marins se croient perdus et que les vivres sont épuisées, le vent se lève à nouveau et le voilier parvient enfin à se dégager du piège. L’ Herat est arrivé dans le port de Bridgetown sept mois après son départ.

- Les Anglais ont surnommé le lieu la « latitude des chevaux » en souvenir des équipages qui devaient sacrifier leurs montures apportées aux Conquistadors quand ils restaient bloqué trop longtemps.

- En 1884, le vapeur anglais Britannia a découvert dans les Sargasses un voilier avec des cadavres à on bord. Le navire était si rongé par les éléments naturels que l'identification a été impossible.

- De nombreuses légendes sont attachées à la mer des Sargasses. En 1968, le film fantastique Le Peuple des Abîmes (The Lost Continent de Michael Carreras ) met en vedette des naufragés perdus dans cette zone. Ils se retrouvent face à des crustacés géants, à des algues carnivores et rencontrent des descendants de conquistadors bloqués depuis des siècles dans cet enfer liquide.
Les cimetières marins sont, comme il se doit, remplis de fantômes. Il existe d’ailleurs, dans le monde, d’autres cimetières marins moins connus, le détroit de Bass, situé entre l’Australie et la Tasmanie ou le cimetière des cap-horniers, situé entre le cap Horn et l’Antarctique.

- Il est dit que la forme et la taille des algues faisaient peur aux marins croyants voir des tentacules de gigantesques pieuvres/poulpes ou autres créatures des abysses.


(voilou, je poste pas que dans énigmes photos de films Very Happy )


Dernière édition par Baal le Jeu 10 Mar - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luuna
Baie des Sirênes : Jeune fille des mers
avatar

Nombre de messages : 261
Age : 32
Localisation : Paris (mais en vrai je suis bretonne faut pas déconner non plus...)
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes : approche maritime   Ven 14 Nov - 0:49

c'est marrant cette algue ressemble au goémon qu'on trouve sur les côtes bretonnes... enfin à part un dauphin psychopathe qui fait couler les plaisanciers à l'île de sein la comparaison s'arrête là Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baal
Le meilleur parmi les moins bons
avatar

Nombre de messages : 556
Date d'inscription : 21/09/2005

MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes : approche maritime   Ven 14 Nov - 1:40

Ouais, après tout c'est une algue. Je m'y connais pas vraiment mais j'ai lu que la Sargasse était une sorte de Varech comme on en trouve dans nos régions côtières.

Lol le dauphin, faudra que tu donnes des détails croustillants.

(oui, oui, je suis encore là. J'essaye de préparer un petit dossier sur l'Islande, depuis le temps que je vous le promet il serait temps de m'y mettre. Mais bon, la j'vais aller au lit sinon demain je pourrais pas me réveiller et je vais encore rater mes connexions, allez, zou, à demain)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Triangle des Bermudes : approche maritime   

Revenir en haut Aller en bas
 
Triangle des Bermudes : approche maritime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le triangle des Bermudes
» 5.10 - The Triangle
» Triangle (2010, Christopher Smith)
» Ouvrages de vulgarisation scientifique.
» Indiana Jones V

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE PALAIS DU FANTASTIQUE :: FAERY ET FANTASTIQUE :: Les légendes d’hier et aujourd’hui-
Sauter vers: