Fantastique-Jeux de Rôle-manga...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Santé du Forum
Dim 27 Mar - 17:20 par La Bête

» La bête
Sam 26 Mar - 20:56 par La Bête

» Présentation d'Emy
Mar 13 Aoû - 16:06 par Batmaniaque

» Syndrome de Renfield
Dim 11 Aoû - 22:14 par Azael

» Les Elfes
Lun 20 Sep - 15:25 par fanhp

» joana
Jeu 16 Sep - 7:54 par joana

» [Conte pour enfant] "le Roi du Lac"
Jeu 9 Sep - 13:34 par joana

» site référence animaux fantastiques
Jeu 9 Sep - 12:22 par joana

» Les derniers films que vous avez vu.
Jeu 2 Sep - 18:04 par ptipou

» La vidéo du jour...
Jeu 2 Sep - 16:11 par ptipou

Sondage
Que pensez vous de la nouvelle présentation du forum ?
C'est pas mal, peut mieux faire.
47%
 47% [ 8 ]
J'aime bien le nouveau look.
41%
 41% [ 7 ]
C'est très bien.
12%
 12% [ 2 ]
C'est trop foireux, retire ça de suite.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 17
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
Batmaniaque (2888)
 
Lhinaë (1778)
 
Aïko (1710)
 
Lilly (1160)
 
La Bête (1107)
 
M. (736)
 
mitsie (674)
 
Baal (556)
 
Nïhïlus (516)
 
Shining Angel (502)
 
Partenaires
forum gratuit
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Entre le savoir et la savoir faire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Bête
Annonciateur du Printemps
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 31
Localisation : A la cité aérienne des avemains
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Entre le savoir et la savoir faire   Sam 17 Mar - 21:16

Bien, voilà un petit débat qui peut être bien.

C'est un truck ,comme ça, qui a fait que j'ai cherché se qui va pas bien dans notre systéme actuel.

Et j'ai constaté une chose, c'est que sur un plan etude de notre generation malgrés la pratique dans certaine section, il y a un manque de savoir faire pour trop de savoir.

Je m'explique par quelques exemples:
Un proff, qui enseigne le même programme chaque année, aura la même façon de faire.Enfin pour certain prof, c'est différent, mais pour la plupart cela fonctionne comme ça.
Mais pourtant les éléves sont differents par exemple sur une année il tombe en moyenne sur des sérieux alors des exercices sont favorable et l'autre année il tombe sur des b*** a ce moment là pourquoi pas ralentir le programme pour une meilleure connaissance du peu appris pour qu'aux final sa soit à leur avantage pour l'exam de fin d'année.

Ou un agriculteur qui a que du savoir va chaque année planter a la même periode mais celui qui a le savoir faire plantera en fonction du climat, de la terre pour avoir de meilleure récoltes

Un autre exemple tout con dans les deux minutes de lecture faite en lisant se mess, les deux sont composé de 60seconde "sa sait le savoir" mais avec du savoir faire on apprend que les deux minutes sont totalement differentes dans l'action de l'instant.

Voilà à vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Lion Aillé : Roi des airs
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 45
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Dim 18 Mar - 21:17

Un petit coup d'oeil au "téorème de Peter"...

Ce monsieur (anglais), dissèque la maladie de notre sociète moderne, l'incompétence, par le fait que notre système éléve les gens à leur niveau "d'incompétence maximum"... C'est à dire non pas au poste ou ils sont le plus le plus habile, mais à celui où ils ne peuvent plus l'être.

Résultat, administration et institutions sont gangrénées par des gens qui profitent inconsciemment du système. On peut fair ele parallèle avec les exemples que tu cite sans faire le grand écart et tomber dans un trou sans fond....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Bête
Annonciateur du Printemps
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 31
Localisation : A la cité aérienne des avemains
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Dim 18 Mar - 21:57

Citation :
Résultat, administration et institutions sont gangrénées par des gens qui profitent inconsciemment du système. On peut fair ele parallèle avec les exemples que tu cite sans faire le grand écart et tomber dans un trou sans fond....

J'ai pas tout compris tu peux argumenter un peu stp!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Lion Aillé : Roi des airs
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 45
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Dim 18 Mar - 22:13

Ah? c'est l'image sur le grand écart, ou le "niveau d'incompétence maximale" qui te coince?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Bête
Annonciateur du Printemps
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 31
Localisation : A la cité aérienne des avemains
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Lun 19 Mar - 21:14

Citation :
qui profitent inconsciemment du système

Deja ça, sa me coince, quel est la cible?

Citation :
faire le grand écart et tomber dans un trou sans fond....

Me coince aussi, pour toi c'est quoi le trou sans fond, et le grand ecart pour la même occasion? stp


Le truck de l'imcompétence, je pense l'avoir compris mais bon je ne suis pas trop d'accord avec cette idée, cela concerne certain d'entre nous, comme moi lol, mais d'autre arrive à être bon, et surment de nature....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Lion Aillé : Roi des airs
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 45
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Lun 19 Mar - 21:31

m'wouais.

j'abuse souvent de descriptions imagées, ce qui ne rend pas mes propos très clairs.

Cependant, j'en reviens au théorême de Peter.
Il existe, naturellement des gens compétents, et qui sont efficaces à leurs poste. Mais dans les systême administratifs, il existe des grades, comme à l'armée. Et de tels systêmes s'appuient sur l'ancienneté, c'est à dire le nombre d'années de service. Pour l'employé, c'est l'occasion de se poser, de faire sa routine et d'attendre l'échelon suivant.

Mais arrive souvent un moment où ses compétences lui font défaut pour assumer tous les aspects de son boulot. Et à ce stade là, il est déjà trop tard: tant que notre exemple n'a pas acquis les compétences qui lui manquet, il reste bloqué à son échelon.

Par exemple: tu es probablement encore dans un parcours scolaire. Tu va sûrement passer à la classe supérieure à la fin de l'année scolaire. Tu es peut-être aussi avec des redoublants qui replongent pour absence de résultats. Ces élèves là sont ils les plus intétressés par les cours? les plus assidus?
Il y a aussi des élèves très intelligents, mais qui se contentent de résultats modestes, et ne glandent rien à longeur de temps.
Je viens donc de te trouver deux exemples parfait du théorème.

Quand au grand écart, c'est juste une idée, comme quoi il n'y a pas besoin de faire un trop gros effort d'imagination (le grand ecart) pour comprendre. Dans le cas contraire, c'est la chute dans la vide.

Je te l'a referais plus, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Bête
Annonciateur du Printemps
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 31
Localisation : A la cité aérienne des avemains
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Lun 19 Mar - 22:12

Citation :
tu es probablement encore dans un parcours scolaire
Non je suis pas dans un parcours scolaire, mais je compte reprendre le systeme educatif, parce-aujourd'hui on préfére mettre les gars qui ont des bout de papier et de la geule sur les meilleur postes...
Voilà se que je voulais mettre en evidence dans mon discours du debut.
Les personnes qui ont les dîplomes en main sont pas forcément les meilleur.

Moi , dans mon parcours, j'ai été un gros, mais gros b*****...mais pourquoi?
J'avais toujours l'espoir que quelque chose allez faire que bon, "je suis pas nul" et je trouver ma place dans la societé, je dormais a côter de la plaque.

Le systéme actuel ne laisse pas la place pour les personnes de talent, mais préfére les personnes de savoir, qui est totalement inutile dans certain cas, et je me cadre pas comme une personne de talent, mais je remarque que c'est toujours des conneries qui font la différence et entraîne des préjugés bien trop souvent.
Et je pense que ça devient un véritable probleme pour la société en general, qu'on soit par exemple etranger, d'un pay pauvre sans bagage en main, en france cela reléve du miracle pour reussir à se faire un nom, tout comme un français pauvre ou même riche


Sinon oui ne me la refais plus...ARFF, j'ai toujours pas bien compris, enfin pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Lion Aillé : Roi des airs
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 45
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Lun 19 Mar - 23:27

Rééxpliquer une fois de plus? Nooonnnn

Il est vrai, hélas, qu'il y a un décalage entre l'école et la vie active.
Moi, j'ai pas trouvé ma place à l'école. C'est pour cela que je suis très heureux d'avoir trouvé une place.

Une place à l'usine, mais une put*ain de bonne place. Surtout pour un boulot à l'usine.
A ton âge (j'en ai 14 de plus: c'est pas pour me vanter, c'est pour que tu me situe mieux), je disais: "pas un boulot dans les bureaux! ca me rendra malheureux".

Le problème, c'est que du boulot, il n'y en avait pas... pas pour moi, en tout cas.
Moi, je vouloais faire un truc manuel, artisanal, presque artistique. Menuisier, ça me semblait bien. Puis j'ai loupé le passage en 4° normal, et j'ai attéri en classe professionnelle, en mécanique.

L'horreur.
J'ai tenu deux ans, et il m'ont envoyé en tertiaire.

En fait, j'étais nul en math, moyen en langue, minable en science, quand j'étais en collège, et minable en cours technique (mécanique, fraisage-tournage, electronique) dans les cours pro.

Qu'est ce que tu veux faire quand on te file des cours dont le contenu est du chinois?
J'accrochais avec aucun de mes prof de technique, et j'étais le pire des empotés. Tu vois, c'étais même pas la faute du systême: j'étais une épave, et la télé était mon phare.

Finalement, la vente, c'était pas si mal. Je suis pas vendeur, mais je l'ai été un peu, et j'ai fais plein de boulot pourri avant de passer à 29 ans dans une usine d'agro-alimentaire.
J'y ai passé un C.A.P en alternance (j'avais un B.A.C pro, soit deux grades au dessus), pour conduire une machine outil.

J'en ai pas utilisé une seul qui soit plus compliquée que les machine de mon collège de mécanique, que l'on me laissait manipuler quand j'avais 17 ans!
J'ai tenu trois ans, et puis j'en ai ma claque, et je suis parti faire de l'interimariat: je voulais avoir du temps, avancer mes projets perso (mes armées de warhammer, aussi) et retrouver une place en usine ou je ne soit pas considéré comme un chien.

Avoir du boulot, ça n'a pas été dur.

Garder la place, c'a à été une autre paire de manches.
Et puis enfin, le gros coup de bol: une usine où j'avais déjà bossé avant -dans de très bonne conditions- me rappelle, me rapppelle, encore, et m'embauche.
Talent? Diplome? motivation?

RIEN! rien du tout! la chance: un de leurs employé à un arrêt de travail très longue durée: j'étais là, je connaissais le boulot -pas dur à comprendre-, et je faisais l'affaire.

Juste au moment, où après ma trois mission sauvagement stoppée, j'avais juré de me trouver une école de dessin, un stage, et de me mettre à mon compte comme graphiste/metteur en page.

Alors si tu veux le point de vue d'un gars qui a fait un tour de la question: le permis de conduire, c'est LE diplôme. Si tu peux te déplacer, tu as déjà tout compris. Si tu peux te lever chaque matin pour aller au boulot, alors tu as compris l'essentiel. Je pense que le reste, c'est du bol, des rencontres.

L'école, y'a que les profs qui pensent que ça prépare à l'avenir. Moi, les cours que j'ai suivis ne m'ont préparés a rien du tout.

Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Bête
Annonciateur du Printemps
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 31
Localisation : A la cité aérienne des avemains
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Mar 20 Mar - 13:04

Ben d'abord oui je pense que l'ecole ne forme pas véritablement sur un parcours de la vie active, sa sert juste à ouvrir des possibilités a faire se que l'on aime...
Biensur faut avoir de la motivation, un peu en tout cas pour reussir, mais moi j'ai pas autant de chance que toi surment enfin je reparlerais 14 plus tard on verra bien, je garde espoir.

Avant on pouvait stopper l'ecole a 14ans, regardons ses hommes qui on stoppé les etudes si tôt sont t'il malheureux, non m'est sérieux ils sont en majorités des personnes qui ont reussi dans le domaine professionnel.
Et regrettet'il leur depart plus tôt des ecoles, souvent sait non.
Cela laissez une plus grande chance d'insertion pour les jeunes qui sont pas trop éveillés
Et ce n'est pas plus mal car ces personnes on bien fait avancer la societé.
De nos jours il faut un "grade" pour presque tout, et c'est complétement absurde.
En parlant du permis, il faut savoir que le nombre de mort et plus fort chez les jeunes, pourtant le "grade" pour avoir le permis est plus dur qu'avant.
Et une petite ( ) , oui si on a le permis, pouvoir se deplacer pour aller au boulot être disponible, c'est deja un bon debut.
Mais c'est vraiment, con d'attendre sa chance, sachant qu'on peut être utile.
Enfin je préfére ne pas laisser place à la chance, moi je compte reprendre les etudes débloquer les dîplomes, pour faire se que je veux sans qu'on puisse me dire , ouais mais si t'est là c'est grace a ton bol, tu devrait faire tel ou telle choses à la place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Lion Aillé : Roi des airs
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 45
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Mar 20 Mar - 18:29

Citation :
Mais c'est vraiment, con d'attendre sa chance, sachant qu'on peut être utile.
Enfin je préfére ne pas laisser place à la chance, moi je compte reprendre les etudes débloquer les dîplomes, pour faire se que je veux sans qu'on puisse me dire , ouais mais si t'est là c'est grace a ton bol, tu devrait faire tel ou telle choses à la place.

Des gens qui attendent leur chance... Moij e n'ai pas de chance en attendant assis et en demandant l'aumône (parce que c'est ce que tu laise sous entendre, là).

Pour le reste,j'ai un collègue de travail qui à une vie encore plus mouvementée que la mienne. Je ne sais pas ce qu'il à fait à l'école, mais il s'engageait dans la légion étrangère à 16 ans. Ensuite, ill a fait plein de boulot, y compris agent de maitrise. On a rien à voir tout les deux, sauf qu'on en a bavé (lui plus que moi), et qu'on ne regrette pas d'avoir signé.

Puisque tu as de l'ambition, et que tu es sur de ton fait en reprennant le chemin des cours... Alors bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Bête
Annonciateur du Printemps
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 31
Localisation : A la cité aérienne des avemains
Date d'inscription : 17/09/2006

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Mar 20 Mar - 21:55

Merci Wink , et bonne chance pour ton avenir aussi pour toi.
(Faut au bout d'un certain temps choisir une "solution",et c'est justement ça qui laisse pas la place à la chance, se son nos choix).
Citation :
et qu'on ne regrette pas d'avoir signé.
Au fond c'etait pas trop de la chance...non?

Ouais mais en fait, en revenant au sujet principal, j'ai comme l'imspression qu'on se contre dit..., ouais enfin c'est vrai que chacun peu reussir, mais tout le monde n'en bave pas n'on plus , même si sait tant mieux pour eux!
Presque on pourrait s'en prendre , que à nous même, mais bon y'a quand même un mauvais fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien
Lion Aillé : Roi des airs
avatar

Nombre de messages : 108
Age : 45
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Mer 21 Mar - 0:13

On ne peut pas se montrer trop diffiçile. Au bout de la galèrte, la véritable chance, c'est de ^pouvoir se poser, et souffler un bon coup.

Il y a effectivement un mauvais fonctionnement. Je suis d'accord. Totalement d'accord. C'est juste que nos sensibilité diuffèrent. Et cela, il aura fallu, hum, quatre long posts pour nous le montrer. Cependant, jhe suis d'accord avec toi: le système à de graves lacunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alberik
Harpie : Jeune rapace
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 30
Localisation : là où la bierre et la musique son en symbiose
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Mer 21 Mar - 19:27

le systéme scolaire à aussi de grave disfonctionnement vis à vis de la gestion de ses éléves en effet :

il faut savoir que se sont les pires éléve qui ont les meilleurs notes,

déja entre les sections je vois une amis commune avec lhinae qui fait une prépa littéraire de trés haut niveau ( qui peut lui ouvrir les portes de l ENA) il fait partie des 15 premiers sur 60 et ses notes ne depasse qu'à peine les 10 avec la possibilité en controle d'avoir des note négative.

en bref heureusement que le nom de sa prépa à lui seule en cas d'echec lui ouvre d'autre porte car sinon il serait relayé au stade de refaire le tour des fac pour trouvé un autre section et avec des note allant jusqu'a -10 la difficulté et grande alors que son niveau et de large supérieur.


autre anomalie grave

la section licence de droit de valence à vu sa moyenne générale chuté de 3 point par arrété de l'academie de grenoble afin de ne pas pénalisé les mauvais éléves de lyon et surtout ne pas nuire la la reputation de l'etablissement lyonnais


d'autres exemples de se genre gravite sur le web

bref le sysréme scolaire et mal fait et vise plus à "cassé " les mauvais élèvent qu'a valorisé le génie des bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Batmaniaque
Administrateur : Ange vert
avatar

Nombre de messages : 2888
Age : 33
Localisation : Stéphanois qui a retrouvé le chemin du retour...
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   Mer 21 Mar - 19:50

Tout ce qu'on a vécu prépare à ce qui nous attend... J'ai eu un drole de parcours moi aussi...Et je n'ai que 22 ans^^"'...
Les cours et les diplomes ne font pas tout...Mais c'est normal, le seul problême c'est que ça créait un tel éccart entre vie scolaire et professionnelle...Et puis aussi les conseils des profs...(Olalalala j'en connais qui auraient du devraient se la fermer)
Enfin bref, le tout est de gagner sa croute, de mener sa barque, et on aest pas dans le pire des pays, même s'ya de belles *erdes...Faut juste se remuer pour (tenter de) s'en sortir, avec de la solidarité on arrive...

_________________
Je n'aurais qu'une seule chose à rajouter!!
Coincoin!.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Batmaniaque.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre le savoir et la savoir faire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre le savoir et la savoir faire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Gai Savoir
» casimir
» effet de brique
» C'est quoi la politique
» Prix d'un voyage entre ados (15-17 ans) à Disneyland Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE PALAIS DU FANTASTIQUE :: DIVERS :: Débats en folie-
Sauter vers: